03
Dec

Annonce de stages


 

Sujet de stage M2 orienté recherche (2015)

  • La rivière Cèze et ses émergences karstiques au niveau du plateau de Méjannes-le-Clap (Gard) - Analyse et traitement du signal appliqué aux séries chronologiques (hauteurs/débits, conductivités et températures) en vue de quantifier les échanges karst – rivière.

Sujet de stage de Master 2 (2014/2015)

  • Bassin versant de la Cèze (Gard). Analyse et traitement de la base de données pluie-hauteur en vue de simulation des hauteurs par réseaux de neurones.

Informations complémentaires

Sujet de stage M2 orienté recherche (2015)

La rivière Cèze et ses émergences karstiques au niveau du plateau de Méjannes-le-Clap (Gard) - Analyse et traitement du signal appliqué aux séries chronologiques (hauteurs/débits, conductivités et températures) en vue de quantifier les échanges karst – rivière.

Encadrement :
David Salze (david.salze@ema.fr), Philippe Martin (philippe.martin@univ-avignon.fr), Jordan Ré-Bahuaud (re-bahuaud@emse.fr), D. Graillot (graillot@emse.fr).

Laboratoire d’accueil : LGEI, Ecole des Mines d’Alès (Gard-France).

Contacts : david.salze@ema.fr ; re-bahuaud@emse.fr

Contexte : Ce stage s’inscrit dans un projet d’étude visant à identifier et quantifier les échanges hydrauliques entre nappe-rivières dans le contexte karstique de la moyenne vallée de la Cèze. Ce site d’étude est soumis à de nombreux enjeux concurrents relatifs à la ressource en eau (AEP, irrigation, tourisme).
Le projet implique plusieurs UMR et équipes de recherche (notamment l’Ecole des Mines d’Alès, l’École des Mines de St-Etienne et l’UMR ESPACE) et correspond à une action de recherche ZABR (Zone Atelier Bassin du Rhône) qui est cofinancé par l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.
La Cèze à Tharaux (photo de gauche) et l’émergence karstique de Monteil (photo de droite)
Sujet du stage : La localisation et la quantification des échanges rivières - nappes sont régulièrement évoquées comme des outils indispensables pour la gestion durable des cours d'eau. Concernant la Cèze, il s’agit d’identifier et de quantifier les échanges karst – rivière pour mieux comprendre le fonctionnement du bassin dans le but d’une gestion optimisée de la ressource en eau (superficielle et souterraine). L’application d’une telle méthodologie se justifie dans un contexte tendu de la gestion de la ressource en eau du bassin de la Cèze. Sur le plan scientifique, il y a un fort enjeu à développer des méthodes pour aider à comprendre le fonctionnement de ce type d’hydrosystème particulier et à quantifier les volumes échangés entre milieux superficiels et souterrains à partir d’indicateurs hydrogéologiques et biologiques ainsi que des techniques de modélisation adaptées.
Afin de parvenir à ces objectifs il a été nécessaire d’instrumenter le bassin. Des sondes CTD permettent d’enregistrer les variations temporelles de hauteurs, de débits, de températures et de conductivités. Ces sondes ont été disposées sur 3 sections de rivière (amont, intermédiaire et aval) et au niveau des principales émergences karstiques (12 sources). Ces suivis sont prévus sur deux cycles hydrologiques. Les signaux (hauteurs/débits, températures et conductivités) dévoilent une grande diversité de comportement.
Du fait de la grande quantité de données collectées par ces sondes, après une phase d’étude bibliographique, le travail de stage s’orientera sur l’application de techniques de traitement du signal (par exemple : statistiques descriptives, ACP, analyses corrélatoire et spectrale). Il s’agira notamment d'identifier les différents comportements des sources karstiques et ainsi définir une typologie hydrodynamique, thermique et typologie chimique. Puis il sera question de d’exploiter ces données afin de quantifier les échanges entre karst et rivière au cours d’un cycle hydrologique.

Mots clés : karst, traitement du signal, gestion de bases de données, échanges karst/rivière, hydrogéologie.
Compétences appréciées : Maîtrise de Matlab, R et Excel

Sujet de stage de Master 2 (2014/2015)

Bassin versant de la Cèze (Gard). Analyse et traitement de la base de données pluie-hauteur en vue de simulation des hauteurs par réseaux de neurones.

Encadrement:
- Anne Johannet, Bernard Vayssade. Laboratoire d’accueil : LGEI, Ecole des Mines d’Alès (Gard-France). anne.johannet@ema.fr, bernard.vayssade@mines-ales.fr

Contact : anne.johannet@ema.fr

Contexte : Ce travail s’inscrit dans un projet d’étude des interactions nappe-rivières dans le contexte karstique de la moyenne vallée de la Cèze. Ce projet appartient la Zone Atelier du Bassin du Rhône (ZABR) qui s’intéresse à ce site pilote soumis à de nombreux enjeux concurrents relatifs à la ressource en eau. Plusieurs partenaires sont impliqués dans ce projet : Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, l’École des Mines de St-Etienne, l’UMR ESPACE.

Sujet : La localisation et la quantification des échanges rivières - nappes sont régulièrement évoquées comme des outils indispensables pour la gestion durable des cours d'eau. Concernant la Cèze, il s’agit d’identifier et de quantifier les échanges karst – rivière pour mieux comprendre le fonctionnement du bassin dans le but d’une gestion optimisée de la ressource en eau (superficielle et souterraine). L’application d’une telle méthodologie se justifie dans un contexte tendu de la gestion de la ressource en eau du bassin de la Cèze.
Sur le plan scientifique, il y a un fort enjeu à développer des méthodes pour aider à comprendre le fonctionnement de ce type d’hydrosystème particulier et à quantifier les volumes échangés entre milieux superficiels et souterrains à partir d’indicateurs hydrogéologiques et biologiques et de techniques ainsi que de techniques de modélisation adaptées. Afin de parvenir à ces objectifs il est nécessaire d’instrumenter le bassin ou de compléter son instrumentation.
Ce stage fait suite à un premier travail qui a permis de constituer une base de données pluie-hauteur d’eau concernant les différentes stations du bassin de la Cèze. Dans un second temps ce stage s’intéressera à analyser et à compléter la base de données afin de :
- Mettre en oeuvre un modèle à réseaux de neurones sur les stations de Tharaux et La Roque-sur-Cèze
- Étudier les échanges nappes rivière à l’aide de la méthode des débits classés.

Mots clés : karst, apprentissage artificiel, méthodes prévisionnelles, hydrogéologie, informations géographiques.