L'Enseignement au Centre

DEUX départements ET UN MASTERE S.I.E.

Domaine d'excellence environnement, énergie et  risques

Le département « Environnement, Energie, Risques » (EER) de l’Ecole des mines d’Alès forme des ingénieurs capables de répondre aux enjeux de transition écologique et énergétique et de maîtrise des risques majeurs. Au sein de cette formation une approche systémique est développée afin d’appréhender avec une vision globale les impacts environnementaux, les besoins et ressources énergétiques ainsi que les risques industriels et naturels. Le département EER offre deux spécialités, l’Option « Energie et Gestion Environnementale » (EGE) et l’Option « Risques et Crises » (RISC).

Contact: Evelyne TOURAUD, responsable du département "Environnement, Energie, Risque", Catherine BALIEU secrétariat

  • 1 - L’option Energie et Environnement - EE

permet aux étudiants d’approfondir leurs connaissances et de développer leurs compétences pour orienter des choix vers des systèmes de production et/ou de traitement performants ainsi que des filières énergétiques efficaces et respectueuses de l’environnement. Ainsi, les enseignements proposés recouvrent les disciplines suivantes :

  • La maîtrise des émissions polluantes industrielles,
  • L’évaluation environnementale (étude d’impact, analyse de cycle de vie),
  • La production et l’utilisation des énergies renouvelables (énergies éolienne, hydrolienne, hydraulique, solaire, biomasse, géothermie),
  • La valorisation énergétique des déchets,
  • Le stockage et la distribution de l’énergie (électricité et chaleur),
  • L’intégration énergétique des procédés et l’optimisation énergétique de systèmes industriels,
  • L’écologie industrielle territoriale.

Contact: Evelyne TOURAUD, responsable de l’Option "Energie et Gestion de l'Environnement". Tél: 04 66 78 27 12

  • 2 - L’option Risques naturels et  industriels - RNI

permet aux étudiants d’approfondir leurs connaissances et de développer leurs compétences dans la maîtrise des risques majeurs et la gestion de situations de crise. Ils sont à même d’identifier les enjeux et la vulnérabilité d’un territoire. Ainsi, les enseignements proposés recouvrent les disciplines suivantes :

  • Typologie des risques industriels et naturels,
  • Analyse des risques : approches déterministes et probabilistes,
  • Caractérisation et modélisation des phénomènes dangereux (incendie, explosion, phénomènes géotechniques et hydrologiques)
  • Maîtrise des risques techniques et organisationnels,
  • Gestion de crise (aide à la décision et communication de crise).

L’enseignement académique est complété par des projets en équipe où les étudiants sont confrontés à une problématique réelle et doivent proposer des solutions techniques et économiques viables.

A l’issue de la formation académique, les étudiants réalisent un projet de fin d’étude d’une durée de 6 mois en entreprise.

En termes de débouchés, les étudiants du Département EER sont recrutés par les bureaux d’étude en ingénierie, les industries, les collectivités locales, les assureurs industriels et/ou  l’administration. Ils sont employés en tant que:

  • Ingénieurs d’étude, ingénieur conseil
  • Consultant/expert,
  • Chef de projet,
  • Ingénieur d’affaire,
  • Ingénieur HSE
  • Ingénieur R & D.

50% des étudiants sont embauchés à l’issue de leur projet de fin d’études.

Domaine d'excellence Ressources minérales - Option ingénierie du sous-sol et exploitation minière

Aujourd'hui comme hier, l’homme ne sait rien produire  qui ne sorte de la terre. Approvisionner l’humanité en ressources minérales et énergétiques est un défi technologique, numérique et sociétal, un enjeu majeur du développement durable.
Le sous-sol est aussi une véritable ressource pour l’aménagement du territoire. On parle désormais d’urbanisme et de stockage souterrain
Le département « Ingénierie du Sou sol et Exploitation des Ressources Minérales »  (ISERM) forme des ingénieurs pluridisciplinaires capables de relever les défis technologiques induits par l’approvisionnement en matières premières minérales et par l’aménagement du sous-sol.

Ils seront aussi capables d’intégrer les enjeux économiques, sociétaux et environnementaux, d’utiliser les nouvelles technologies numériques permettant de rendre les systèmes productifs plus intelligents et de participer à la transition énergétique en fournissant les matériaux utiles et nécessaires

Ils seront aptes à  assurer la responsabilité sur le plan commercial, financier, technique, managérial de toutes les activités sur un site de production, sur un chantier ou en bureau d’études dans le respect des règles Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement.

  • Option ingénierie du sous-sol et exploitation minière-  ISERM

Cette formation couvre ainsi quatre secteurs d’activités :

  • L’industrie minérale, extractive et de première transformation : Pour lequel l’ingénieur sera amené à explorer, extraire et transformer les ressources naturelles, cela dans une démarche responsable, raisonnée et concertée.
  • Les ouvrages géotechniques : Pour lequel l’ingénieur sera apte   à maitriser les travaux nécessaires à l’aménagement durable du territoire et du sous-sol urbain.
  • Les réservoirs souterrains : Pour lequel l’ingénieur sera apte    à aménager ou à construire ces réservoirs en préservant le milieu naturel.
  • Les matières premières alternatives : Pour lequel l’ingénieur sera amené à produire des matières minérales recyclées et valorisées issus de l’économie circulaire

Contact: François MANNE, responsable du département, Laurence SOTTY secrétariat.

Mastère Sécurité Industrielle et Environnement

Présentation:

Créé en 1988 à IMT Mines Alès, le Mastère spécialisé en "Sécurité Industrielle et Environnement" est une formation de douze mois qui s'adresse aussi bien à de jeunes diplômés qu'à des cadres confirmés. Elle a en effet été conçue pour pouvoir être suivie tout en maintenant une activité professionnelle.

Elle s'adresse plus particulièrement aux cadres de l'industrie, des bureaux d'étude et d'ingénierie, des compagnies d'assurance, aux ingénieurs de l'administration désireux d'acquérir une bonne maîtrise des risques industriels et de leur impact sur l'environnement.

Son objectif est de former des cadres capables :

  • d'analyser et de quantifier les risques inhérents à une entreprise
  • d'évaluer leurs conséquences sur le site et son proche environnement ;de proposer des moyens de prévention adaptés
  • d'assurer le suivi des recommandations de l'Administration
  • de se spécialiser en gestion de crise.
  • de se spécialiser sur un profil métier

Tout au long de son année de formation, le stagiaire bénéficie des compétences des chercheurs du Laboratoire du Génie de l'Environnement Industriel d'IMT Mines Alès et des membres de l'équipe pédagogique constituée essentiellement de spécialistes de l'industrie.

Recrutement et selection:

Les candidats doivent être diplômés d'une école d'ingénieur ou d'une école supérieure de gestion ou posséder un titre universitaire BAC + 5 ( D.E.A. ou équivalent). Dans la limite de 20% de l'effectif, les candidats possédant une maîtrise et un minimum de trois années d'expérience professionnelle peuvent postuler.

Une première sélection est effectuée sur dossier puis les candidats sont retenus définitivement après entretien devant un jury composé des responsables scientifiques du Mastère.

Organisation de la formation:

Le cursus alterné de douze mois, de septembre à septembre, se déroule de la manière suivante :

  • un module de base d'enseignement général et appliqué de 600 heures, bloqué sur une première période (de septembre à fin février) et consacré à l'analyse et la quantification des risques ainsi qu'au cadre réglementaire de la sécurité industrielle
  • un stage de 6 mois en entreprise de mars à fin août permettant de traiter un sujet technique précis ou plus global de sécurité industrielle, sujet proposé par l'entreprise d'accueil.

Cette étude donne lieu à la rédaction d'un mémoire de thèse professionnelle et à une soutenance orale. La possibilité est donnée au stagiaire de réaliser sa thèse professionnelle dans son établissement d'origine (entreprise ou administration).

Pédagogie:

Une large place est laissée au travail en équipe et à la méthode participative. Régulièrement, une table ronde est organisée, mettant en évidence les remarques et les préoccupations du groupe.

Par ailleurs, le programme d'enseignement et son évolution sont soumis au comité de pilotage.

Coût de la formation:

Le coût de la formation s'élève à :

  • 6 000 euros pour les élèves en formation initiale
  • 11 000 euros pour les élèves en formation continue

Les modalités de paiement sont les suivantes :

  • 30 % des frais en début de cycle (début septembre)
  • 70 % à la fin du cycle d'enseignement général (avant le 31 décembre)
  • 76 euros pour frais de dépôt de dossier

Détails de la formation:

  1. Module de base (600 heures)
  • Le risque dans l’industrie
  • Les outils d’analyse de risques
  • La modélisation du terme source
  • La modélisation des phénomènes de dispersion
  • La modélisation des phénomènes d’incendie
  • La modélisation des phénomènes d’explosion
  • Les outils de modélisation 3D et expérimentations à petite échelle
  • Les éléments de maitrise de risques
  • Les principaux principes de l’urgence et de la gestion de crise
  • 2 projets à réaliser durant l’année de formation:
  • Projet n°1 : Etude de dangers d’un site emplisseur de GPL
  • Projet n°2 : Etude de cas Urgence et aide à la décision en lien avec le simulateur de formation à la gestion de crise de l’Institut des Sciences des Risques.

Ce programme permet d’enrichir la formation technique dans le domaine de la sécurité industrielle et de la gestion de crise ainsi que vous proposer une formation complémentaire appelée «  profils métiers ». Au choix  6 profils métiers :

  • Ingénieur Manager Stratégie Innovation
  • Ingénieur d'Affaires
  • International Business Developer
  • Responsable d’unité
  • Ingénieur R&D en Mécanique des Matériaux
  • Chef de Projets Complexes

Cette nouvelle offre de formation complète vous permettra d’acquérir des nouvelles compétences pour vous insérer au mieux dans le monde professionnel sur des fonctions de haut niveau dans le domaine de la gestion des risques.

Dossier d'inscription

Le dossier pour déposer une candidature au mastère « Sécurité Industrielle et Environnement » devra contenir les pièces suivantes :

  • la fiche d’inscription
  • un curriculum vitae
  • une lettre de motivation
  • une photocopie des diplômes (baccalauréat et suivant)
  • les relevés de notes des deux dernières années d’enseignement
  • une lettre de recommandation du dernier établissement fréquenté.

Pour l'année 2018/2019

    1ère session de recrutement :

  • date limite de dépôt de dossier : fin avril 2018
  • session de recrutement : mai-juin 2018

    2ème session de recrutement :

  • date limite de dépôt de dossier : 24 août 2018
  • session de recrutement : dernière semaine d'août 2018

FICHE D'INSCRIPTION