Projets de recherche

LES PROJETS DE RECHERCHE:

IMPETUS Intelligent Management of Process, Ethic and Technology for Urban Safety

The IMPETUS consortium is proud to announce that, after a highly competitive selection process, we have signed a contract with the European Commission to carry out an innovative project to enhance the resilience of smart cities in the face of security threats in public spaces. With the Covid-19 pandemic currently filling headlines around the world, it is perhaps easy to forget other threats to our well-being. But they have not gone away. One such is terrorism, which continues to be a major threat to security in EU Member States. We have witnessed horrific attacks across the EU in recent years, and – sadly – have every reason to believe that they may continue.IMPETUS will provide city authorities with new means to address security issues in public spaces, and so help protect citizens. Using data gathered from multiple sources, it will facilitate detection of threats and help human operators dealing with threats to make better informed decisions. The IMPETUS approach addresses three complementary but overlapping areas:

  • Technologie : Leverage the power of Internet of Things (IoT), Artificial Intelligence (AI) and Big Data analysis to provide powerful tools to manage physical and cyber security in cities.
  • Ethics: Balance potentially conflicting needs to collect, transform and share large amounts of data with the imperative of ensuring protection of data privacy – all in the context of ensuring benefits to society.
  • Processes : Define cognitive processes and deployment guidelines supportingdecision making and coordination, fullyaligned with the needs of multiple city stakeholders involved in security operations.

Project Coordinator: Joe Gorman, SINTEF Digital

Dissemination Manager: K. Harald Drager, TIEMS



 

This project receives funding from the European Union’s Horizon 2020 research and
innovation programme under grant agreement No 883286.

LICORNE (CEDRE)

Le projet de recherche LICORNE en collaboration avec le CEDRE (Centre de Documentation de Recherche et d'Expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux) à Brest, a pour but d’étudier et modéliser les conséquences d’accidents maritimes (plus particulièrement aux déversements de produits chimiques issus de navires échoués en profondeur). Dans le cas d’un produit flottant rejeté en profondeur, les mécanismes physico-chimiques apparaissant lors de la remontée du produit à la surface sont encore mal compris. Or, l’étendue de la pollution à la surface dépend de plusieurs paramètres dont les propriétés physico-chimiques du produit (densité, viscosité, tension de surface...), les caractéristiques de l’orifice (diamètre de la brèche...), et les paramètres intrinsèques de l’environnement au lieu du naufrage (pression, température de l’eau...). Ce projet de recherche s’inscrit donc dans l’amélioration de la compréhension des mécanismes qui régissent les interactions diphasiques de milieux liquides et dans la proposition de modèles de prédiction adaptés à la gestion des pollutions marines.

Coordinateur Laurent APRIN. Financement CEDRE

 

IMPETUS  Intelligent Management of Processes, Ethics and Technology for Urban Safety. Projet Européen H2020 (2020-2022)

17 partenaires. IMT Mines ales

Coordinateur Sandrine BAYLE. Financement européen H2020.

MINTERS (CEA) 2019-2022

Etudes de la fragmentation d'un liquide par une source énergétique

Le travail de recherche consiste à explorer la fragmentation de différents liquides soumis à une détonation pyrotechnique et à la post-combustion afférente. Des études préalables ont permis d’une part la description du phénomène de fragmentation d’une goutte impactée par un écoulement subsonique en tube à choc et d’autre part la description du phénomène général de fragmentation d’un liquide contenu dans un réservoir soumis à une explosion pyrotechnique interne. Le projet s’inscrit dans une démarche de prise en compte isolée des mécanismes de fragmentation vers une simulation du phénomène réel et la prise en compte du facteur d’échelle. Il s’agit d’un travail expérimental, exploitant différentes méthodes optiques (ombroscopie, holographie numérique, visualisation directe, extinction infrarouge) dans des prototypes de différentes échelles.

Coordinateur Frederic HEYMES. Financement CEA

Etude de la fragmentation d'un liquide par une source d'énergie
 

WUIVIEW (projet européen DG ECHO) 2019-2021

Etude du risque feu de forêt dans l'interface forêt-habitat

Le changement climatique contribue à une augmentation du risque incendie de forêt du fait de sécheresses plus nombreuses et plus fortes. Les événements récents d’incendies ravageurs en Australie, Russie et Etats-Unis sont démonstratifs de cette évolution. Parallèlement à cela, la pression foncière sur les zones proches des zones forestière augmente l’étendue de l’interface forêt-habitat, augmentant du même fait le risque encourus par les habitants par rapport aux incendie de forêts.

L’accroissement prévisible du nombre et de l’ampleur des aléas laissent présager un déficit de ressources opérationnelles (sapeur pompiers) au vu des enjeux à protéger. Une stratégie est de rendre l’habitat auto-protégé, c’est-à-dire conçu pour résister au passage d’un incendie. Ceci permettrait de permettre aux services d’incendie de se concentrer sur le cœur de l’incendie.

Ce projet européen regroupe 6 partenaires :l’Université Polytechnique de Catalogne (Espagne), l’Université de Bologne (Italie), le RISE (Suède), ADAI (Portugal) et la fondation Pau Costa (Espagne)

Coordinateur Frederic HEYMES. Financement européen DG ECHO

Etude du risque feu de forêt dans l'interface forêt-habitat
 

MEDUSE2 (IRSN) 2019-2022

Etude de la turbulence et de la vitesse de propagation d'un front de flamme d’explosions de poussières métalliques

Le démantèlement nucléaire fait partie des enjeux de la transition énergétique de la Nation. C’est également un enjeu de sécurité, afin de retirer ces installations spécifiques du territoire. Le démantèlement est une opération de déconstruction et de retraitement des différents parties d’une centrale nucléaires. Les structures métalliques sont amenées à être tronçonnées et stockées en vue de leur retraitement. Les opération de découpe sont susceptible d’entrainer la formation de nombreuses poussières métalliques qui pourraient s’enflammer.
Le risque d’explosion de poussières métalliques est très peu connu, la combustion de ces particules micrométriques dégageant énormément de chaleur. Ce travail de recherche consiste à étudier les mécaniques de propagation de flamme et de turbulence induite lors de la combustion de particules métalliques, par des expérimentations en prototype de grande taille et à l’aide de techniques optiques avancées.

Coordinateur Frederic HEYMES. Financement IRSN

Etude de la turbulence et de la vitesse de propagation d'un front de flamme d’explosions de poussières métalliques
 

ANR CLARA (ADEME - CEDRE - IFREMER - METEO FRANCE - APSYS EADS - MERCLEAN - IRSN - TOTAL - SDIS 30 - UBO - UPCAM)

Les pollutions maritimes ont toujours eu un impact fort sur les populations côtières et sur les écosystèmes marins. Un littoral souillé par une nappe de produits chimiques ou d’hydrocarbures engendre inexorablement une perturbation des écosystèmes marins et des risques importants pour les populations humaines (rejets toxiques dans l’atmosphère, risques d’incendie, d’explosion…). Les pertes économiques pour la région touchée sont souvent importantes du fait des dommages subis par les secteurs du tourisme, de la pêche, des cultures marines. Le trafic (tonnage, fréquence) et, consécutivement, les risques d’accident majeur sont donc amenés à croître dans les années à venir dans cette région du monde. Jusqu’à ce jour, les autorités chargées de prendre des mesures de protection sanitaire ou économique face à des déversements de produits chimiques ou d’hydrocarbures disposent rarement d’outils de simulation informatique performants et adaptés aux interventions opérationnelles. L’objectif du projet CLARA est de fournir aux gestionnaires de la crise (notamment les autorités maritimes et terrestres) un outil informatique permettant d’optimiser l'affectation des moyens de lutte et l’organisation post-accidentelle à court terme. Ce logiciel est basé sur une plateforme opérationnelle qui permet d’évaluer les risques environnementaux potentiels à court terme sur la faune et la flore marine et fournit des informations sur les potentiels effets à long terme. Les conséquences prévisibles pour les écosystèmes côtiers et les usages économiques sont évaluées à partir d’un indice de sensibilité/vulnérabilité spatialisé sur l’ensemble du territoire concerné.

Coordinateur Laurent APRIN. Financement ANR PRECODD

 

EMAMET (ADEME) 2015-2019

En France, le nombre d’installations de méthanisation s’accroît. Si la digestion anaérobie en elle-même est étudiée au niveau de la compréhension des mécanismes pour améliorer la production de biogaz et la stabilité du procédé, le risque sanitaire auquel sont exposés les travailleurs sur sites et les riverains est très peu documenté.

Ce projet vise à améliorer nos connaissances sur la filière de méthanisation au travers de la caractérisation des émissions atmosphériques et de leur impact sanitaire. Au cours de ce projet, les émissions biologiques, chimiques et odorantes de 3 filières sont investiguées de manière quantitative et qualitative. A partir de ces données, trois problématiques seront explorées 

  • Peut-on définir des traceurs spécifiques de l’activité (biologiques, chimiques) qui pourraient permettre de suivre la zone impactée par l’activité de méthanisation ?
  • Peut-on évaluer l’étendue de la zone d'influence potentielle des émissions de ces installations sur le voisinage et vérifier la qualité de ces prévisions en effectuant des mesures dans l’environnement proche de l’installation ?
  • Peut-on évaluer le risque sanitaire lié à cette activité « émergente » ?

Coordinateur Sandrine BAYLE. Financement ADEME Appel à projet CIDe.

1 -Mesure des particules viables dans l'air
2 - Prélèvement d'air au dessus d'une lagune de stockage de digestat liquide

 

BIOFIRE (TOTAL)

Le boil-over est un accident industriel majeur concernant les stockages atmosphériques d’hydrocarbures liquides. Ce phénomène accidentel est décrit par l’INERIS comme « …un phénomène de moussage brutal impliquant des réservoirs atmosphériques et résultant de la transformation en vapeur, d'eau liquide (fond d'eau, eau libre, émulsion) contenue dans un réservoir en feu ». Ainsi, lors du passage brutal de l’eau liquide à l’état gazeux, les projections de combustible enflammé peuvent générer une boule de feu d’envergure importante (jusqu’à plusieurs fois le diamètre du réservoir). L'objectif de ces travaux en collaboration avec TOTAL Raffinage Chimie, plateforme de La Mède ont consisté à étudier la propension de charges biodiesel et produits HVO (Hydrotreated Vegetable Oil) à générer un phénomène de boilover classique en cas de feu de bac.

Coordinateur Laurent APRIN. Financement Total

FUI  HYDROGUARD (ESECO SYSTEMS - EGIS EAU - C2 INNOVATIV SYSTEMS - REGION LR - MEIE)

Technologies autonomes pour une gestion automatisée des moyens de préventionet de lutte contre les inondations et les pollutions dans l’eau en LR et PACA.

FUI METHANE (OSEO INNOVATION - GDF SUEZ - CEDRE - ALYOTECH TECHNOLOGIES - NYMPHEA ENVIRONNEMENT)

Modélisation CFD, expérimentation sur une fuite de pétrole,, de gaz naturel ou de GNL en mer.

Face à une demande toujours croissante en gaz et pétrole, les exploitations en milieu océanique profond ont augmenté de manière radicale et la plupart des industriels du secteur ambitionnent d'étendre les forages vers les zones abyssales. L'extraction dans ces régions profondes comporte des risques industriels avérés pour le personnel et le matériel en cas de rupture de tête de puits ou de risers qui peuvent causer une perte de flottabilité des installations liée à la remontée du gaz ; une zone toxique liée au nuage de gaz qui se propage à la surface de l'océan ; une explosion et un risque d'incendie du nuage. Il est donc primordial d'évaluer quand, comment, où et combien de gaz remonte à la surface de l'océan. L'objet de ce projet de recherche est de développer un modèle physique et de concevoir un outil informatique permettant de mettre en place des scénarios en fonction des caractéristiques de l'évènement, afin d'évaluer le terme source de gaz qui part dans l'atmosphère

Coordinateur Laurent APRIN. Financement FUI

 

BUBBLE (CEA)

Étude des conséquences de la perte de confinement dans des réservoirs.

TESEE (CEA)

Etudes complémentaires du terme source.

EXPLORE (TOTAL)

Etude des conséquences lors de la perte de confinement d’eau en état de surchauffe à haute température et pression.

MEDUSE (IRSN)

Caractérisation expérimentale d’explosions de poussières métallique pour la validation du logiciel P2REMICS

ORFEO (CNES)

Méthodologie de télédétection, d'analyse spatiale pour évaluer les potentialités de PLEAIDES pour le suivi du débroussaillement des zones soumises à l'aléa "incendie de forêt".

FUI KHRU (OSEO INNOVATION - PREDICT SERVICES  - SYNAPSE INFORMATIQUE - BRGM - CENEAU)

Kharts, ruissellement et humidité des sols. Caractérisation et intégration des données hydrogéologiques en temps réel dans un système d'alerte. Elaboration d'indicateurs pour la prévision des crues.

METEHOR (CEA)

Etude des conséquences de la destruction malveillante de stockage de produits chimiques.

NUAGE (CEA)

Etude et modélisation des transferts atmosphériques.

CITEPH PETROLE (ALYOTECH TECHNOLOGIES - CEDRE - DORIS - ECOLE CENTRALE DE MARSEILLE - OCEANIDE - GDF-Suez)

Modélisation de fuites sous-marines de gaz naturel et de GNL.

ORFEO (CNES)

Caratérisation des chemins de l'eau sur les bassins versants soumis aux crues éclair à partir de l'imagerie THRS.

ANR FLOODSCALE (IRSTEA - LTHE - HSM - UMR ESPACE)

Compréhension, observation et modélisation des crues éclair en région Cévennes et Vivarais.

ANR FLASH (EDYTEM UMR 5204 - ESPCI - PARITECH LE UMR 7084 - SCHAPI MEEDADT)

Modélisation de la chaine hydrométéorologique d'alerte. Approche systémique, non linéaire et non stationnaire.

 

PCS (MAIRIE D'ALES)

Etude de l'optimisation des outils de gestion de crise et d'information préventive.

 

MAIRIESTCHAPTES (MAIRIE DE ST CHAPTES)

Etude d'évaluation et de synthèse du risque pluvial sur la commune.

 

PPRIF (COMITE FRANCAIS DE BUTANE ET PROPANE)

Risque incendie de forêt et stockage de GPL. Essais expérimentaux complémentaires.

 

IRSN (INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SURETE NUCLEAIRE)

Etude bibliographique du rejet induit par la rupture d'un tube de générateur de vapeur (RTGV).

 

SAMBA (TOTAL FRANCE)

Etude de l'efficacité d'un dispositif de prévention du BLEVE - Modélisation des conséquences du BLEVE - Expérimentation et systèmes de protections

 

FP7 CYCLOPS (DIPARTIMENTO DELLA PROTEZIONE CIVILE - DPC - INFN - CNR IMAA - DDSC - CP CH - TEI CR - SNBPC)

Cyber infrastructures for civil protection. Operative procedures.

 

ALCATEL (Thales ALENA FRANCE)

Etude et développement d'un système de formation à la gestion de crise - Méthodologie de génération de scénarios d'accidents majeurs - Modélisation multi agents - Réalité virtuelle et télécoms de crise.

 

ANR CLARA (ADEME - CEDRE - IFREMER - METEO FRANCE - APSYS EADS - MERCLEAN - IRSN - TOTAL - SDIS 30 - UBO - UPCAM)

Projet CLARA II  : Modélisation des conséquences (pollution marine, dispersion des fumées, ecotoxicologie) de rejets accidentels en mer méditerrannée - Modélisation de la vulnérabilité des côtes